LE CROWFUNDING

Le crowdfunding (ou financement participatif) est devenu une étape indispensable pour les porteurs de projets manquant cruellement de moyens financiers. Malheureusement, comme tout outil communautaire qui se respecte, certaines personnes ont choisi de s’en servir pour profiter des autres et ainsi mettre en place des arnaques qui mettent à mal la confiance des internautes. Une confiance déjà bien abîmée au cours des années à cause d’affaires néfastes que nous connaissons tous (vol d’argent sur les comptes bancaires en ligne, piratage de boîtes mails, …).

Mais qu’est-ce que le crowdfunding ? Comment ont lieu les arnaques ? Comment distinguer les projets corrects de ceux qui sont là pour profiter de vous ? Dans cet article, certains conseils vous seront donnés pour pouvoir vous permettre d’éviter d’investir dans des arnaques.

Qu’est-ce que le crowdfunding ?

crowdfunding-1

Auparavant, lorsqu’un projet manquait de ressources financières et qu’un prêt bancaire n’était pas/plus possible, le porteur de ce projet se retrouvait bien souvent dans une impasse pour mener à bien ses objectifs. Malheureusement, nombreuses sont les idées à avoir été tuées dans l’œuf de cette manière. Mais chaque problème finit tôt ou tard par trouver sa solution et c’est ainsi qu’est né le crowdfunding.

Littéralement, crowd veut dire foule et funding signifie financement. Comme sa traduction littérale l’indique, il s’agit de demander aux internautes d’investir dans son projet à hauteur d’une participation significative, bien souvent définie par l’instigateur de cette demande. C’est ainsi que sont nées des plateformes telles que Kickstarter ou KissKissBankBank, la première restant la grande référence dans le domaine du crowdfunding.

Concernant les investisseurs, on leur réserve bien souvent des cadeaux pour les remercier de leur confiance. Ils peuvent être assurés de recevoir l’un des premiers exemplaires de ce dans quoi ils ont investi (un album musical, une BD, …), de recevoir un rang Premium (sur un jeu, sur un site, …) ou encore de recevoir une lettre de remerciement.

Les principaux domaines finançables

En vérité, quasiment tous les domaines peuvent recevoir une aide des internautes par financement participatif. Voici une liste proposant des exemples de catégories retrouvées sur le site de Kickstarter :

  • Art
  • Artisanat
  • Bandes dessinées
  • Danse
  • Design
  • Édition/Rédaction
  • Films & Vidéos
  • Jeux
  • Journalisme
  • Mode
  • Musique
  • Nourriture
  • Photographie
  • Technologie
  • Théâtre

À titre d’exemple, comment ne pas citer le chanteur Grégoire qui a connu le succès grâce au financement de son premier album sur la plateforme de financement MyMajorCompany ?

Comment ont lieu les arnaques ?

Le problème avec ce type de plateforme est que n’importe qui peut proposer son projet, et pas toujours avec de bonnes intentions. Nombreuses sont les fois où tout semblait être correct alors que la personne demandant le financement cherchait juste à récupérer un maximum d’argent sur le dos de la communauté. Le domaine où les arnaques sont les plus fréquentes reste celui des jeux vidéos avec le phénomène des Early Access (jeux proposés en test avant même qu’ils ne soient finis) popularisé par le jeu (racheté depuis par Microsoft) du nom de Minecraft. Depuis lors, de nombreux jeux sont sortis en Early Access.

Mais quel est le problème ? C’est bien simple : certaines personnes mal intentionnées profitent de ce phénomène pour coder rapidement un petit jeu et promettre aux joueurs des montagnes de mises à jour. Les internautes investissent donc dans un jeu pour pouvoir y jouer en avant-première mais se font bien souvent rouler dans la farine car le développeur préfère garder l’argent pour lui, prétextant un « manque de motivation » ou une « impasse technique » pour excuser le fait que le jeu ne sera jamais fini.

Geode d'iCache

Bien évidemment, les arnaques ne se trouvent pas seulement dans le domaine des jeux vidéos, elles peuvent être partout. Par exemple, il y a quelques années, près de 2.000 internautes ont flashé sur le projet de Geode, un porte-monnaie électronique. Après quelques mises à jour (toujours en retard par rapport aux dates annoncées), le directeur d’iCache – la société créatrice de Geode – a tout simplement disparu et ne répond plus aux mails, emportant avec lui l’argent non utilisé.

Récupérer son argent

Mais alors, est-il possible de récupérer son argent après une arnaque ? Et bien une chose est sûre : il faut se battre pour récupérer la somme investie. Kickstarter, par exemple, laisse volontairement les investisseurs dans le brouillard dans ses conditions d’utilisation afin d’éviter tout reproche. De leur côté, les arnaqués sont libres de porter plainte alors que la plateforme refuse bien-entendu de dédommager les victimes. Alors déposer plainte oui, mais en sachant le temps et l’énergie qu’il faudrait pour que cette plainte aboutisse, libre à chacun de faire son choix.

Quelques conseils pour vous éviter de mauvaises surprises

Bien-sûr, le crowdfunding n’a pas que du négatif et investir dans un projet peut parfois se révéler enrichissant mais comme dit le proverbe : « prudence est mère de sûreté ». Voici donc quelques conseils pour ne pas vous faire avoir :

  1. Vérifier la source en se posant la question « où ai-je entendu parler de ce projet ? ». Il s’agit bien évidemment de pouvoir aller questionner la personne qui en a fait la promotion pour s’assurer du sérieux du projet.
  2. Se renseigner sur la personne ou la société qui demande un financement. Peut-on lui faire confiance ? A-t-elle déjà des projets qui ont été réalisés ? Si oui, avec ou sans l’aide de crowdfunding ? Qu’en disent les autres internautes, ceux qui ont déjà fait un don d’argent ?
  3. S’assurer que des photos, vidéos et/ou audios sont présents. Un projet sera toujours plus digne de confiance si des maquettes ont déjà été réalisées, si vous pouvez vous assurer que des choses ont déjà été faites à l’initiative du porteur de projet.
  4. Choisir des projets sélectionnés par l’équipe du site, en effet, ceux-ci sont plus souvent dignes de confiance.

Ces conseils ne vous garantiront pas un projet viable à 100% mais vous aideront, je l’espère, à choisir des projets qui valent réellement le coup car il ne faut malgré tout pas l’oublier : investir ne signifie pas forcément se faire arnaquer. De très beaux projets peuvent voir le jour, à la seule et unique condition que les internautes continuent à les aider à voir le jour.

Advertisements

One thought on “LE CROWFUNDING

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s